Changement

27/11/2017

Il y a du changement dans l’air.

 

Cet automne, la communauté des STIM s’est rassemblée plus d’une fois et de différente manière. Si vous avez participé à l’un des nombreux événements, vous avez sans doute remarqué le dynamisme qui alimente les conversations portant sur la valeur et l’importance des STIM et sur l’engagement envers l’équité et l’inclusion. Plusieurs de nos discussions et de nos idées dominantes communiquaient un message commun : de nos jours, et plus que jamais, nous avons besoin de décisions fondées sur la science et les faits. C'est un sentiment partagé, entre autres, par les gens qui prônent l’équité et la diversité; notre ministre des Sciences Kirsty Duncan, la nouvelle Gouverneure générale Julie Payette et la conseillère scientifique Mona Nemer, qui a récemment été nommée au poste.
 

L’automne apporte un vent de changements; c'est une saison pendant laquelle les Canadiens se préparent aux journées plus courtes et aux températures plus froides. C’est également la saison pendant laquelle plusieurs secteurs membres du RSST se rencontrent. Les conférences d’enseignants comme celles de l’AESTQ, de la BCSCTA et de l’APSO ont eu lieu. Les organisations du domaine de la communication comme la ASTC (Association of Science and Technology Centres) et RCSC (Rédacteurs et communicateurs scientifiques du Canada) se sont également réunies. Certaines rencontres empruntaient une approche intersectorielle, comme la CPSC (Conférence sur les politiques scientifiques canadiennes) et le Gender Summit de l’Amérique du Nord. La CPSC a connu beaucoup de succès, et quelques-unes de leurs séances ont même vu la participation de tous les délégués. Un panel affichait plusieurs intervenants de l’Examen du soutien fédéral aux sciences (ESFS), également connu sous le nom du rapport Naylor. Ce rapport a suscité plusieurs discussions et pourrait transformer l’approche du Canada par rapport à l’innovation. Le panel a discuté du progrès effectué à ce jour et les défis à venir. Les recommandations émises par l’EFSF pourraient non seulement augmenter la recherche et l’innovation, mais elles pourraient également créer un besoin parallèle pour une communication et une éducation accrue en matière de sciences, dossier que le RSST continuera de suivre de près. Dans un avenir rapproché, les événements encourageant la collaboration, les partenariats et le réseautage pourraient devenir encore plus importants afin de permettre à la communauté de sensibilisation aux sciences et à la technologie de collaborer et faire face à ces défis.

 

Des membres du RSST participeraient à chacun de ces événements, puisque nous représentons plusieurs secteurs. L’une des forces du RSST consiste à faire le lien entre les gens et les organisations qui ont des intérêts et des objectifs communs. Le RSST joue le rôle de catalyseur : nous rassemblons les gens afin d’optimiser la collaboration, la coopération et la communication. En effet, nous travaillons en ce moment à améliorer les liens entre les membres du RSST. Vous obtiendrez d’ailleurs des précisions à ce sujet dans les prochains mois.

 

Vous avez sûrement entendu la bonne nouvelle récemment — le RSST associe son congrès à celui du RCSC, et cet événement aura lieu en avril prochain à Vancouver. Restez à l’affut pour en savoir plus. Si vous n’avez pas reçu l’annonce dans notre bulletin, assurez-vous d’adhérer au RSST pour être parmi les premiers à connaître les nouveautés. Entre temps, pensez à assister à notre congrès et à définir de nouveaux moyens que nous pourrons prendre pour collaborer afin d’entretenir une culture des STIM dynamique au Canada.
 

Pour en savoir plus, consulter les sites suivants :

 

     AESTQ

     BCSCTA

     STAO 

     ASTC

     SWCC 

     CSPC

     Gender Summit North America

 

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Please reload

Chercher par étiquette
Please reload