L’ABC de la facilitation des tables rondes

17/07/2018

Au cours des quelques dernières années, j’ai développé et facilité un bon nombre de tables rondes, y compris plusieurs composées de femmes du milieu des STIM pour la soirée des femmes extraordinaires de la société pour les femmes canadiennes en sciences et en technologies. J’ai également participé à plusieurs tables rondes au sujet des carrières en physique. Ce printemps, j’ai facilité la table ronde portant sur la collaboration puissante dans la STIAM et l’échange entre les domaines, les secteurs et la culture lors du congrès annuel 2018 du RSST.
 

 

J’ai souvent dû improviser lorsque j’en étais encore à mes débuts — les paragraphes qui suivent comportent des conseils qui proviennent de cette période. Je veux clarifier d’emblée que le type de table ronde que je décris sont du type « plusieurs perspectives sur un même sujet », et non des débats « pour ou contre », qui eux nécessitent des compétences particulières.


Par exemple, supposons qu’on vous ait demandé de rassembler un panel pour une rencontre d’éducateurs sur le thème « comment les enseignants peuvent collaborer avec les scientifiques ? » Il existe plusieurs programmes permettant de faciliter ce type de collaboration; les organisateurs du congrès souhaitent que les enseignants partagent leurs expériences avec les délégués.

 

De bons panélistes
Pour une séance d’une heure, vous aurez besoin d’environ quatre panélistes. En premier lieu, ils devront être qualifiés afin de traiter du sujet de manière efficace. Votre public s’attend à apprendre des choses importantes. Dans le cas du panel mentionné ci-dessus, vous devrez chercher des enseignants qui ont collaboré avec des scientifiques au cours d’une année scolaire complète.
 

Invitez des participants avec divers points de vue. De plus, vous devez absolument prendre en considération leur âge, ethnicité et sexe. Vous devriez également rechercher des panélistes qui approchent le sujet de différentes façons. Pour votre table ronde d’enseignants fictive, vous inviteriez des panélistes provenant de différents programmes de collaboration. Afin de montrer les avantages et les défis, vous pourriez trouver un panéliste dont le projet de collaboration a connu un grand succès, un ou deux participants qui ont connu un bon succès, et un participant qui a eu de la difficulté à faire aboutir le projet.

 

Personnellement, j’aime bien qu’il y ait une personne sur la table ronde que je connais bien et dont je peux anticiper les réponses et l’approche, bien que ce ne soit pas toujours possible.

 

Assurez-vous que vous avez les noms, les titres et les renseignements biographiques en main afin d’introduire vos panélistes, et assurez-vous de pouvoir tout prononcer correctement. Ne comptez pas sur votre mémoire; prenez des notes et gardez-les en main (croyez-moi, j’en ai eu la mauvaise expérience)!

 

Questions d’actualité ouvertes

Ce n’est pas le moment de découvrir le journaliste qui sommeille en vous. Votre travail est d’inciter les panélistes à partager leurs expériences et leurs points de vue tout en vous assurant qu’ils soient à l’aise.

 

Pour mettre au point votre liste de questions, commencez par des généralités, par exemple « Qu’est-ce qui vous a attiré vers le travail avec un scientifique? » Vous pourrez ensuite poser des questions plus spécifiques comme « Comment intégrez-vous les visites des scientifiques dans la routine de votre salle de classe? » Évitez les questions qui peuvent être répondues par oui ou non; comme cela, vous incitez les gens à raconter de bonnes histoires.

 

Souvent, je trouve utile de préparer une question pratique pour terminer la séance, par exemple « Quels conseils offrirez-vous à un enseignant qui souhaite entamer une collaboration? »
 

 

Un mandat clair
Laissez-savoir aux panélistes qui d’autre participera à la table ronde. Indiquez-leur pourquoi vous avez choisi ces panélistes et ce que vous espérez qu’ils contribuent à la table ronde. (Dans l’exemple de notre table ronde d’enseignants, vous avez peut-être choisi Harpeet pour représenter la perspective d’un enseignant d’une école élémentaire, Samsara pour la perspective des enseignants d’école secondaire, Winston pour démontrer comment les partenariats fonctionnent dans une école alternative, et Joe pour indiquer comment le programme aide les nouveaux enseignants à élaborer un programme de classe.) Vous pourriez également présenter les panélistes les uns aux autres avant la présentation. L’un des avantages de participer à la table ronde est d’avoir l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes qui ont des intérêts similaires!

 

Donnez la liste de vos questions aux panélistes. Si vous souhaitez qu’ils discutent d’un sujet en particulier, dites-leur! « Winston, je vais vous poser une question sur les projets à long terme — j’aimerais que vous racontiez l’histoire du lombricompost. »

 

Soyez également précis au sujet des contraintes de temps. Vous devriez vous entendre sur un signal pour indiquer aux panélistes qu’ils doivent passer à autre chose au cas où vous manquez de temps.

 

Un facilitateur vif d’esprit

Si vous souhaitez que tout le monde s’exprime sur un sujet particulier, vous devrez peut-être reformuler votre question afin d’aider les panélistes 2, 3 et 4, puisqu’ils auraient pu oublier la question originale. « Harpeet a jugé qu’une visite des scientifiques tous les mercredis a aidé à maintenir le partenariat. Samsara, quel horaire a eu le plus de succès pour les étudiants du secondaire? »

Si un panéliste soulève un bon point, mais qui ne répond pas vraiment à la question, ne vous en faites pas. Si Winston a choisi de répondre à la question « Quel a été votre plus grand défi? » en décrivant comment un étudiant à problème a créé un lien avec un scientifique, c’est une conversation qui a quand même de la valeur pour le public.


Après chaque question, prenez des notes et réfléchissez sur ce que vous avez entendu. « J’ai été frappé par les différentes façons dont les enseignants collaborent avec les scientifiques, des visites hebdomadaires à l’emprunt d’équipement. »; « Il semble qu’un bon système de communication soit important afin de collaborer sur un plan de cours, que ce soit par l’entremise de rencontres quotidiennes ou du partage d’un disque Google ou d’un registre. »
 

Laissez-le temps au public de poser des questions. Si un membre du public pose une question à laquelle les panélistes ne peuvent pas répondre, vous pourriez inviter un membre du public qui possède une expertise sur le sujet à se présenter et à répondre à la question, ou encore faire un suivi pendant une discussion subséquente.
 

Bien des remerciements

Terminez votre table ronde en remerciant chaudement chaque participant individuellement pour leur contribution. Si vous avez des cadeaux de remerciement, offrez-les devant le public.

 

Remerciez également le public pour leur attention et pour avoir participé. Votre table ronde, gérée de main de maître et dont le sujet a été choisi à point, a permis au public d’acquérir une nouvelle perception sur le sujet — en espérant que vous aurez également appris quelque chose de nouveau.

 

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Please reload

Chercher par étiquette
Please reload