Le programme canadien unique SHAD continue de remporter de nombreuses distinctions

15/03/2017

Une question qui s’adresse aux membres du réseau STAN : quel programme canadien unique, axé sur les STIM, a produit près d’un boursier ou boursière Rhodes tous les ans depuis sa création en 1980?


Si les Canadiens ne connaissent pas la réponse à cette question, ils le devraient pourtant, en particulier compte tenu des compétences et des talents dont notre pays a besoin pour stimuler la nouvelle économie.


La réponse est SHAD, un programme anciennement connu sous le nom de Shad Valley.
Ce prestigieux programme et réseau poursuit son expansion et a bénéficié d’une reconnaissance dans l’ensemble du pays – nous y reviendrons dans quelques instants.
SHAD prend les jeunes dotés de talents bruts, à titre d’analogie les véritables diamants bruts de notre société, pour les aider à prendre conscience de leur plein potentiel et à l’exploiter.
Chaque année, SHAD rassemble 800 jeunes Canadiens et Canadiennes d’un océan à l’autre sur le campus de l’une des 13 universités partenaires pour les faire participer à un programme d’été innovateur d’une durée d’un mois. À ce programme, des élèves de la 10e à la 12e année appliquent les disciplines STIAM (sciences-technologie-ingénierie-arts-mathématiques) à des défis entrepreneuriaux et à des politiques publiques du monde réel. Il se dégage de cette expérience de solides enseignements et de précieuses relations pour la vie.


La plupart des Fellows SHAD considèrent que le programme et l’adhésion à ce réseau les ont transformés puisqu’ils ont noué des liens avec des jeunes du pays tout entier qui partagent une vision semblable et sont tous animés d’une volonté de faire une différence dans leur collectivité et au-delà.


Le réseau mondial prospère constitué de 15 500 Fellows SHAD compte dans ses rangs 32 boursiers Rhodes, 80 boursiers Loran et 34 boursiers Schulich Leaders.


L’année 2016 a été une année pivot pour SHAD. Le Creative Destruction Lab de l’École de gestion Rotman a nommé SHAD lauréat de son Prix du travail accompli qui vise à reconnaître une organisation ayant eu une incidence de premier ordre sur la compétitivité du Canada grâce au développement et à la promotion du capital humain dans les domaines des sciences, de la technologie et du commerce.


Les représentants officiels de Rotman déclarent que : « SHAD est devenu l’un des programmes de premier plan dans le monde qui permettent à de jeunes élèves exceptionnels de s’assumer à un stade précoce de leur formation… Les retombées positives dont bénéficie le Canada grâce au programme SHAD sont immenses. Ce prix reconnaît les efforts inlassables déployés relativement à ce programme visionnaire, qui cherche à repérer et à cultiver le talent à un stade précoce et qui, ce faisant, jette les fondations de l’avenir de notre pays. »


En octobre 2016, SHAD a également été cité dans un document de politique publique publié par la Canada West Foundation. SHAD y était cité à titre d’exemple du genre d’expérience d’apprentissage dont le Canada a besoin pour mieux outiller les jeunes et les préparer à composer avec la « crise de l’innovation » que traverse le pays.


Le rapport « Start em Up: Incubating nextgen innovators » (Coup d’envoi pour l’incubation de la prochaine génération d’innovateurs) recommande d’exposer les élèves du secondaire à des expériences semblables à SHAD pour les amener à penser comme des entrepreneurs.
Avec l’ajout de l’Université Ryerson à Toronto cet été, SHAD sera dorénavant offert sur le campus de 13 universités hôtes, un nombre record afin d’égaler le nombre record de demandes soumises à SHAD.


Pour la troisième année de suite, SHAD continue de dépasser le nombre de candidatures soumises au cours de l’année antérieure, qui en 2017 se situait à près de 2 000. Le programme compte poursuivre son expansion afin de trouver des étudiants dans des collectivités rurales et plus marginalisées.


Il est également intéressant de noter qu’au cours des trois dernières années, les femmes ont représenté 60 % des participants à SHAD, axé sur les STIM, et que 87 % des Fellows SHAD ont poursuivi leurs études en vue d’obtenir leur diplôme dans un programme de STIM.
Le processus de demande pour SHAD commence à l’automne. Vous pouvez faire votre part pour assurer le succès continu de ce programme canadien unique en faisant connaître son existence et ses avantages. 


Si vous côtoyez des élèves que vous considérez comme des diamants bruts, faites-leur connaître les occasions qui existent à SHAD en les encourageant à consulter le site www.shad.ca

 

Vous pouvez aussi vous tenir au courant des activités de SHAD par l’entremise des divers médias sociaux suivants :

 

Twitter : www.twitter.com/SHADnetwork
Facebook : www.facebook.com/SHADnetworkMakingTheWorldABetterPlace
LinkedIn : www.linkedin.com/company/shad-valley-international
Instagram : www.instagram.com/shad.ca


Si vous organisez une conférence et que vous avez besoin d’un formidable conférencier ou
conférencière invité, pourquoi ne pas songer à inviter un Fellow SHAD ou encore le président et chef de la direction de SHAD, M. Tim Jackson. En effet, Tim et les Fellows SHAD peuvent partager leurs perspectives et leurs récits uniques à propos de thèmes tels que les STIM, la jeunesse, l’innovation, l’entrepreneuriat et les méandres de la nouvelle économie.

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Please reload

Chercher par étiquette
Please reload